Actualités

FORMATION EN RÉDACTION ADMINISTRATIVE


13/03/2021

PLUS DE SOIXANTE AGENTS DE L’ETAT FORMÉS AU COURS DES TROIS SESSIONS

La formation des agents des ministères et des grandes institutions en rédaction administrative a pris fin hier 12 mars 2021. Ces sessions de formation initiées par l’École Nationale d’Administration depuis le 08 février 2021 ont permis de former plus de soixante agents de l’État. La cérémonie de clôture a été présidée par le Directeur Général de l’ENA, Sénoussi HASSANA ABDOULAYE.

 

C’est après avoir constaté les dysfonctionnements dans la rédaction des documents administratifs, que l’École Nationale d’Administration a pris l’initiative de former les cadres et agents de l’État. L’objectif est de donner aux fonctionnaires, qui bénéficient de ces formations, les clés nécessaires pour rédiger les documents de qualité et de contribuer ainsi à ce que les services publics soient en mesure de remplir leurs missions de manière efficiente.

 

Cet objectif qui était très ambitieux au regard des défis à relever est aujourd’hui une réussite selon le Directeur Général de l’ENA, Sénoussi HASSANA ABDOULAYE, qui a affirmé avoir reçu des échos satisfaisants et rassurants quant aux enseignements donnés. Il a donc profité de l’occasion pour féliciter le Directeur de la formation continue et son équipe pour leur engagement ainsi que les formateurs pour leurs conseils et leur professionnalisme.

 

« Les résultats des ateliers doivent aller au-delà du simple renforcement de vos compétences et capacités individuelles. A travers ces ateliers, nous voulons faire de chaque participant l’ambassadeur auprès de son service, porteur de bonnes pratiques en matière de rédaction administrative » a déclaré le Directeur Général de l’ENA.

 

Les participants quant eux, ont formulé quelques recommandations au Gouvernement et à l’ENA. Au Gouvernement d’effectuer la formation continue des agents de l’État à tous les niveaux et d’accompagner l’ENA dans sa mission. A l’ENA, d’identifier les besoins en matière de formation et d’étendre sa durée pour une meilleure assimilation, d’élargir ce type de formation dans d’autres domaines de l’administration publique et de délocaliser les formations dans les provinces.