Actualités

AVIS DE RECRUTEMENT PROJET « Appui à la Mise en Place et au Développement de l’Observatoire de la Violence, de la Prévention de la Criminalité et de la Déontologie Policière »


15/10/2021

Contexte de l’action 

Le Tchad est un vaste territoire partagé entre le monde arabo-musulman et l’Afrique centrale. Ce pays est aujourd’hui confronté à divers problèmes tant sur le plan sanitaire, économique, politique que sécuritaire. En effet, peuplé d’environ 15 millions d’habitants dont 70% n’ont pas accès au système éducatif formel et vivent sous le seuil de la pauvreté avec moins de 2 dollars américains par jour. L’indice du développement humain du PNUD classe ce pays à la 184ème place sur 187 pays. L’on constate une dégradation du système de sécurité intérieure au Tchad, marqué par une forte culture militaire, plus tournée vers la protection de l’Etat que sur celle des citoyens et de leurs biens. Le climat d’insécurité est largement soutenu par le contexte général d’impunité et de l’inefficacité de la chaîne pénale.

Par conséquent, l’éthique et la déontologie qui devraient guider les actions des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) ne sont pas souvent respectées, laissant place à toutes formes de dérives sécuritaires. Ceci crée souvent des rapports de tension et de conflits entre les FSI et les populations.

Par ailleurs, le secteur de la sécurité reste un domaine qui absorbe une part budgétaire importante de l’Etat, mais qui malheureusement peine à prouver son efficacité sur le terrain. Les enjeux sécuritaires au Tchad sont tels qu’un Plan National de Sécurité Intérieure (PNSI), a été élaboré en 2014. Le PNSI a permis de déterminer onze (11) priorités dont la lutte contre le crime organisé, la gestion efficace des frontières, la lutte contre la corruption, la lutte contre le terrorisme, etc. Parallèlement au PNSI, il y’à lieu de mentionner le Projet d’Appui à l’Amélioration de la Sécurité Intérieure au Tchad (PAASIT) qui est un projet s’inscrivant dans le Programme Indicatif National (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED).

Ce projet vise à dissiper le climat général d’impunité et d’insécurité par la régulation de l’institution de sécurité et un cadre opérationnel efficace selon trois axes d’appui en ligne avec les objectifs prioritaires du Plan national de sécurité intérieure (PNSI) qui sont : la gouvernance de la sécurité, le renforcement des compétences des forces de sécurité intérieure et l’amélioration des relations entre population et FSI. En outre, la question de l’indisponibilité des données statistiques et qualitatives fiables sur la criminalité, la violence et la déontologie policière est un facteur qui empêche les autorités étatiques de prendre des décisions éclairées, et, au besoin, réorienter les politiques ou mesures en matière de sécurité. Pour répondre à cette situation, le Consortium ENA-CERGIED-CRASH grâce à la subvention de l’Union Européenne à travers le « Projet d’Appui à l’Amélioration de la Sécurité Intérieure au Tchad 

Pour répondre à cette situation, le Consortium ENA-CERGIED-CRASH grâce à la subvention de l’Union Européenne à travers le « Projet d’Appui à l’Amélioration de la Sécurité Intérieure au Tchad (PAASIT) », met en place et développe l’Observatoire de la Violence, de la Prévention de la Criminalité et de la Déontologie Policière (OVPCDP). Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, le Consortium ENA-CERGIED recrute : 

  • deux chauffeurs chargés de contribuer à la mise en œuvre efficace des activités du projet ;
  • un/une Assistant(e) de Coordination chargé(e) de contribuer à la mise en œuvre efficace des activités du projet ;
  • un/une Chargé(e) de base de données dont la tâche principale sera de mettre en place un outil informatique efficace, dédié à la gestion des données inhérentes au domaine de prédilection du projet ;
  • un/une agent d’entretien chargé(e) de contribuer à la mise en œuvre efficace des activités du projet, conformément à son cahier de charges.

 

Dossier de candidature

Le dossier doit comprendre un CV (maximum 3 pages), une lettre de motivation (1 page) avec (si possible) les attestations de service rendu avec les références professionnelles y afférentes.

Le dossier de candidature doit être adressé à la coordination du Projet « appui à la mise en place et au développement de l’Observatoire de la Violence, de la Prévention de la Criminalité et de la Déontologie Policière », sise à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), quartier Ardep-Djoumal ;

Date limite de dépôt de candidature : 25 octobre 2021 à 15heures 00 ;

Les autres documents (ex. diplômes authentifiés) seront demandés uniquement à la personne retenue.

 Télécharger les avis de recrutement ici


N.B : Les dossiers de candidature doivent être déposés exclusivement en version papier.

Seules les candidatures retenues seront contactées par téléphone pour un entretien.